Test du jeu

Coup de coeur Game Stories

Andor, la légende est en marche

Les éclaireurs du Roi n’en croyaient pas leurs yeux. Le Prince Thorald était enfin de retour et amenait avec lui les Héros les plus courageux de tout Andor ! Vous l’avez compris, ces valeureux héros c’est vous ! Et bien sûr, c’est encore vous qui allez risquer votre vie pour défendre le Royaume.

Andor, la légende est en marche


Ainsi seulement 4 aventuriers ont répondu à l’appel de détresse du Royaume. La fine équipe est composée d’un Guerrier, d’un Nain, d’un Magicien et d’un Archer, du classique en somme. Nos aventuriers devront accomplir 5 légendes pour mettre fin à toutes menaces pesant sur le Royaume. Bien entendu, les légendes sont de plus en plus difficiles, et les aventuriers devront mettre leurs différences de côté pour lutter ensemble comme un seul homme !

Au début de l’aventure, les joueurs choisiront donc leur personnage. Nos aventuriers sont tous différents, mais pas trop quand même. En gros, ils ont chacun une capacité spéciale qui influe sur leur façon de combattre. Dans le cas de l’Archer par exemple, il pourra attaquer à distance, et lancera les dés d’attaque un par un, stoppant son jet lorsqu’il considère la valeur du dé intéressante.

La quête du temps

Le jeu se déroule sur un énorme plateau à 2 faces rempli de cases numérotées. C’est sur ces cases que les héros ainsi que les monstres se déplaceront. Une partie se joue toujours de la même façon. Les joueurs choisissent leur aventurier. Puis, ils choisissent la légende qu’ils veulent accomplir. Il suffit ensuite de lire ce qu’il est indiqué sur les cartes Légende. En gros, les cartes décrivent l’histoire, les objectifs et l’état initial du plateau, c'est-à-dire où se trouvent les joueurs, les ennemis ou encore les objets. Une fois tout mis en place la partie peut commencer.

Les tours de jeu se déroulent en journée, qui sont composées de plusieurs heures (entre 7 et 10). Se déplacer d’une case coûte une heure, un combat coûte également une heure. Il faudra donc être précis pour économiser au maximum le temps. Le secret de la réussite ? Le dialogue, les héros devront soumettre leurs idées pour faire les meilleurs choix, avoir la meilleure stratégie. Ils devront lutter sur plusieurs fronts, protéger le royaume, combattre des monstres, récupérer des objets, escorter des paysans, beaucoup de choses à faire en peu de temps.

Andor, la légende est en marche


Le jeu et l’histoire, donc la narration, évoluent en fonction d’une échelle allant de la lettre A à N. Pour faire avancer l’histoire il suffit d’avancer d’une lettre. A la lettre N, si les objectifs ne sont pas atteints, les joueurs ont perdu.
La narration peut évoluer de plusieurs façons, tout d’abord quand une journée est terminée, les héros ont une série de chose à faire comme tirer une carte évènement, faire avancer les monstres, et déplacer le pion du narrateur. Le pion avance également lorsqu’un monstre est battu. Le déplacement du narrateur permet dans certains cas de révéler une carte Légende de la même lettre que la case où se trouve le pion. Ces cartes permettent d’avoir des précisions sur l’histoire et apportent son lot de nouveaux évènements.

Andor, la légende est en marche


Andor n’est pas un jeu bête et méchant où il suffit d’acheter de l’équipement, de monter un peu ces personnages pour ensuite combattre et tuer tous les ennemis. Pas du tout ! Ici le réel ennemi, c’est le temps. Toutes les actions des joueurs sont calculées pour être le plus optimisé possible. Les joueurs pèsent le pour et le contre sur chaque décision, doit-on aller perdre deux heures pour acheter un équipement qui plus tard pourra sauver la vie d’un des aventuriers ? Doit-on fuir un combat pour se concentrer sur une action plus importante comme escorter un paysan ou partir à la recherche de la sorcière ? Le jeu regorge de dilemmes de ce genre et ne laisse guère l’occasion aux joueurs de se balader.

Oui mais...

Andor n’est pas exempt de défauts. Tout d’abord, il n’y a que 5 légendes, ce qui est peu. Seulement les légendes 3 et 5 sont rejouables car elles comportent des éléments liés aux tirages de cartes. Les autres légendes ne varient pas, les joueurs sont donc au courant des évènements et divers rebondissements. Une fois une légende réussie, son intérêt pour y rejouer est très faible. Les personnages proposés sont classiques, on retrouve d’ailleurs chaque classe déclinée au masculin et féminin ce qui est une bonne idée, la seule différence sera le nom et l’apparence. Mais on peut regretter que les 4 classes n’aient que peu de différences entre elles, les vraies différences se situent au niveau des capacités d’attaque qui peuvent être équivalentes après l’achat de quelques objets. Il est également dommage de ne pas pouvoir conserver son personnage d’une légende à l’autre. En effet, il est inutile au cours de la partie de faire progresser son personnage plus que de raison, car c’est une perte de temps, et une fois la légende terminée rien n’est conservé pour la légende suivante. On peut également regretter le classicisme du thème du jeu, ici, rien de surprenant, le thème de la fantasy utilisé ici est peu original et utilise les poncifs et clichés du genre. On aurait aimé un peu plus de « fantaisie ».

On peut commencer à jouer ?

Un peu comme le Donjon de Naheulbeuk, les règles sont directement intégrées au jeu. Pas besoin d’avoir à lire un quelconque long et épais livret de règles. Pour apprendre à jouer, il suffit de jouer en commençant par la première légende qui est une initiation. La plupart des règles et mécanismes y sont expliqués. Le tout est accompagné d’un court livret expliquant le déroulement du jeu. Cette idée des règles appliquées est bonne et évite de se décourager en ouvrant la boite. En plus elle permet de se lancer rapidement dans l’aventure.

Lorsqu’on ouvre la boite de Andor, on est tout de suite étonné par son matériel. La boite contient beaucoup de choses : un grand et gros plateau, de nombreuses cartes, des dés de différentes couleurs et beaucoup de plaques de cartons à dépuncher. Jouer avec ce matériel est un plaisir, car les illustrations sont d’une grande qualité et collent parfaitement à l’ambiance du jeu. On peut peut-être reprocher au jeu de proposer des figurines en carton pour les aventuriers et les monstres, mais c’est sans doute un bon compromis pour avoir un jeu à un prix raisonnable.

Andor, la légende est en marche


L’inconvénient de tout ce matériel, c’est que la mise en place du jeu est longue, et surtout il faut une grande table pour jouer. Pour le rangement pas de soucis, car le jeu fournit de nombreux petits sachets pour ranger le matériel. Cette initiative fait toujours plaisir !

Malgré ces quelques défauts, Andor est un très bon jeu qui permet de faire le lien entre les jeux familiaux et les très gros jeux du type BattleStar Galactica ou Horreur à Arkham. Ici la prise en main est rapide et les thèmes familiers. Les parties ne sont pas trop longues, compter 2 heures si les discussions sont animées. A essayer donc, et pourquoi pas à offrir à Noël, histoire d’occuper quelques soirées d’hiver.

Game Stories le


Partager 

Note donnée par Game Stories

17

Andor a tout pour séduire : de beaux graphismes, un matériel riche, des règles simples à prendre en main, et un aspect coopératif très poussé. Il est donc un client idéal pour un groupe de personnes recherchant un bon jeu ne demandant pas trop de s’investir. A côté de ça il faut avoir conscience que le jeu ne propose que 5 légendes, et donc une fois qu’elles ont été terminées, leur intérêt devient assez limité. Mais je ne m’inquiète pas pour l’avenir du jeu, car je suis sûr que des extensions avec scénarios pointeront bientôt le bout de leur nez.

Points forts / Points faibles

  • Des illustrations de toute beauté
  • Les sachets de rangement fournis
  • La prise en main rapide grâce aux règles intégrées à la première légende

  • Seulement 5 légendes, et seulement 2 sont rejouables

Pour poursuivre

Une légende additionnelle, la Libération de la Mine, est disponible gratuitement en téléchargement au format pdf sur le site officiel de Andor.

Donnez votre avis sur Andor

Andor

Votre pseudo:

Votre e-mail:

Votre note sur 20:

Votre commentaire:

This is a captcha-picture. It is used to prevent mass-access by robots. (see: www.captcha.net)
Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.


Les avis des visiteurs

Géniale moi franchement j'adore mais dommage qu'il n'y ai que de légende rejouable mais tres très bon jeux conseiller !

Noxdu4948 Posté le 18/08/2014

Nous avons passés une super soirée avec ce jeu =)

Une bonne alternative aux longues soirées de JDR papier.
Le matériel est vraiment de bonne finition, avec un bon groupe, l’immersion est rapide et les moments de réflexion sont omniprésent. Le système de déplacements et de combats permettent un cycle rapide et personne ne s'ennui.

Pour un ancien MDJ, les scénarios sont vraiment simple à imaginer
Longue vie au Roi Brandur!

Mackarius Posté le 08/08/2014

Excellente découverte ! La légende d'introduction est vraiment bien faite et permet de rentrer en douceur dans le jeu tout en s'amusant. C'est un travail d'équipe où la coopération est le maître mot. Beaucoup de suspense avec les cartes évènements qui pimentent aussi le jeu surtout si on est tout prêt de la victoire, mais très juste niveau temps. On essaye d'optimiser au maximum ses dépenses de temps. Vivement de nouvelles légendes car ce n'est pas forcément donné à tout le monde de savoir écrire sa propre légende... Ca faisait longtemps que j'attendais un jeu coopératif qui nous immerge à ce point dans l'histoire. Andor est pour moi la meilleure découverte de l'année.

Sandra Posté le 04/12/2012

Infos du jeu

Nom : Andor

Auteur(s) : Michael Menzel

Illustrateur(s) : Michael Menzel

Editeur(s) : Iello

Année : 2012

Type(s) : Joueur passionné, Coopératif, Stratégie

Nombre de joueurs : 2 à 4

Age : A partir de 10 ans

Durée : 90 min

Prix : 40 €

Site Web : Site officiel

4
4
5
4
6

Achetez le jeu


Tests de jeux similaires

Pandémie, allons sauver le monde !

Ghost Stories, la chasse aux fantômes

Salem, Cthulhu est revenu

Mousquetaires du Roy, tous pour un, un pour tous

Liens extérieurs