Test du jeu

Coup de coeur Game Stories

Sobek, les tentations du Nil

Sobek, les tentations du Nil

Sobek était un dieu Egyptien, considéré comme le maître des eaux, et représenté avec une tête de crocodile…

Le jeu du même non est signé Bruno Cathala et nous transporte donc au cœur de l’Egypte ancienne ; vous incarnez un marchand Egyptien dont le but est de s’enrichir. Comment ? En revendant de précieux lots de marchandises qui arrivent par les felouques voguant sur le Nil.


Un bon petit matos

Tout d’abord, parlons du matériel. Comme à son habitude, les éditions Game Works nous proposent un matériel d’une qualité parfaite. Chaque pièce a son emplacement dédié dans la boite du jeu grâce au thermoformage qu’ils intègrent dans toutes leurs boîtes de jeu.

Les illustrations, signées Mathieu Beaulieu (qui a aussi illustré Pony Express), sont plutôt amusantes, rappelant l’univers d’Astérix. Elles collent parfaitement au thème et au public familial du jeu.

Le matériel se compose d’un plateau de jeu (utilisé pour le décompte des points), 4 pions marqueurs de score, 12 jetons évènement, 4 plaquettes corruption, 54 marchandises et 9 cartes personnages (avec un dos orange pour les distinguer des cartes marchandises).

Sobek, les tentations du Nil Sobek, les tentations du Nil


C’est parti pour les affaires

Chaque joueur pose une plaquette corruption devant lui et prend deux cartes dans sa main.

Neuf cartes sont positionnées en dessous du plateau de jeu, au niveau des emplacements prévus : ce sont les marchandises arrivant sur les bords du Nil. Parmi ces marchandises peuvent se trouver également des personnages. Ces derniers sont positionnés face cachée alors que les marchandises sont face visible.

Sobek, les tentations du Nil


Lors de votre tour, vous avez le choix entre une des trois actions suivantes :

  • Piocher une des 4 premières cartes. Attention, si vous ne prenez pas la première carte, toutes les cartes que vous avez ignorées sont mises sous votre plaquette de corruption.

  • Jouer une carte personnage : vous appliquez ainsi son effet immédiatement. Parmi les personnages, vous trouverez par exemple le scribe obligant vos adversaires à réduire leur main à 6 cartes, la reine Sobek Neferou vous permettant de piocher 3 cartes, le voleur avec lequel vous prendrez une carte de la main d’un joueur etc.

  • Poser un lot de marchandises (au minimum 3 cartes marchandises du même type). Il est aussi possible d’ajouter des cartes à un lot déjà posé (mais il faut toujours poser au minimum 3 cartes du type).

Les 5 premiers lots posés déclenchent des évènements. Celui qui a posé le lot prend la pile des jetons évènement, en choisit un et applique l’effet. Choisissez la crue et rejouez immédiatement ou alors préférerez-vous l’embaumement qui vous fera reprendre en main toutes vos cartes corruption. Les évènements favorisent grandement celui qui a posé le lot.

La manche se termine dès que la dernière carte a été piochée. Les joueurs qui ont des lots de 3 cartes ou plus dans leur main peuvent encore les poser devant eux mais elles vaudront moins de points. Les cartes que l’on a encore en main après cela terminent sous la plaquette corruption ! On procède ensuite au décompte des points : chaque lot de marchandise rapporte le nombre de cartes * le nombre de scarabées présents sur les cartes. Pour les lots posés à la fin, on additionne simplement les scarabées.

Arrive ensuite le moment fatidique : le malus de la corruption ! Celui qui possède le plus de cartes sous sa plaquette corruption se verra attribuer un méchant malus : pour chaque tranche de 10 points marqués lors de la manche, il redescend sur la piste de score jusqu’au prochain symbole du même type que celui sur lequel se trouve actuellement son pion.

Le jeu se déroule en 3 manches (ou deux si à la fin de la 2e, un joueur a amassé au moins 100 points). Au début d’une manche, on récupère toutes les cartes et les jetons évènement, on mélange le tout et c’est reparti !

Sobek, les tentations du Nil


Sobek, so good

Les mécanismes de jeu sont très simples. Les règles sont facilement prises en main, elles sont limpides. Une aide de jeu séparée récapitulant les pouvoirs des personnages et les jetons évènement aurait cependant été la bienvenue. Les symboles des pouvoirs des personnages sur les cartes n’étant pas toujours très clairs, cela aurait permis d’éviter de se replonger fréquemment dans les règles lors des premières parties de Sobek.

Les parties sont assez rapides (comptez environ 40 minutes) et le jeu est extrêmement fluide ; les joueurs n’effectuant qu’une action par tour, aucun ennui ni lassitude ne ressort de l’ensemble.

A l’allure d’un jeu destiné à un public plutôt familial (format, thème, illustrations), Sobek s’adresse en fait à un large public. Le hasard est bien sûr présent avec le tirage des cartes mais la stratégie tient bel et bien une place importante. Les joueurs avertis se régaleront également.

Le système de comptage des points des marchandises ainsi que le malus de corruption peuvent sembler complexes pour des jeunes joueurs, le jeu n’est d’ailleurs accessible qu’à partir de 13 ans.

Le jeu est agréable à jouer de 2 à 4 joueurs mais j’ai préféré la configuration à 2 joueurs qui laisse le jeu moins aléatoire, donc plus contrôlable et plus tactique.


Sobek, so tentation

Durant chaque manche, seulement 5 jetons évènement parmi les 12 disponibles sont utilisés, ils sont choisis de manière aléatoire. Cela apporte un peu de piment, les évènements changeront à chaque manche et ne seront connus d’un joueur que lorsqu’il posera un lot de marchandises. Est-ce qu’il faut se dépêcher de poser un lot pour prendre connaissance de tous les évènements disponibles et choisir le meilleur ?

Le fait d’avoir le pouvoir des personnages non dévoilé pourra vous faire hésiter dans le choix des cartes. Ce que je n’ai pas dit aussi, c’est que parmi les marchandises se cachent des amulettes servant de joker, elles peuvent ainsi remplacer n’importe quel type de marchandise et sont donc très tentantes. Les personnages étant associés à une marchandise, il est possible de les inclure dans un lot de cette marchandise. Est-ce qu’il sera intéressant de "sacrifier" un personnage pour terminer un lot ?

Sobek est donc un jeu très simple à assimiler mais aussi et surtout très malin. Vous aurez de multiples possibilités, offrant diverses tactiques pour espérer devenir le marchand le plus prestigieux d’Egypte. La corruption tient également une place importante dans la stratégie à mener et c’est tout cet ensemble qui fait le charme de Sobek. La corruption peut en effet faire très mal. Après quelques premières parties, le malus de la corruption m’a d’ailleurs semblé trop rude. Finalement, on se rend compte que cela fait partie de la tactique du jeu. Il est tout à fait possible de jouer la corruption à fond, afin de récupérer les meilleures cartes, scorer un maximum et empêcher les adversaires de faire des points. Donc je dirais que la corruption est justifiée pour les joueurs stratèges mais les joueurs occasionnels la trouveront trop sévère, et donc se tourneront sur la stratégie "je prends quasi systématiquement la première carte pour ne pas me corrompre".

Sobek a été une bonne surprise. A la fois simple et tactique, aux parties rapides, avec une grande rejouabilité, le tout dans une petite boite avec un matériel joli et de qualité ! Que demander de plus ? On se refait une partie ?

Game Stories le


Partager 

Note donnée par Game Stories

17

Sobek possède les avantages d’un petit jeu (petit format, règles simples, parties rapides) mais sous son apparence légère il se révèle être un jeu très tactique. C’est un jeu malin qui plaira à un large public. Pour couronner le tout, son matériel est parfait et ses illustrations de qualité.

Points forts / Points faibles

  • Parties rapides
  • Mécanique simple et fluide
  • Profondeur tactique
  • Matériel et illustrations de qualité

  • Le malus de corruption peut sembler sévère

Donnez votre avis sur Sobek

Sobek

Votre pseudo:

Votre e-mail:

Votre note sur 20:

Votre commentaire:

This is a captcha-picture. It is used to prevent mass-access by robots. (see: www.captcha.net)
Entrez les caractères figurant dans l'image ci-dessus.


Les avis des visiteurs

J'ai vraiment aimé ce jeu. J'ai d'ailleurs été très surpris, je ne m'attendais pas à autant de richesse pour un si petit jeu.

Fab Posté le 28/07/2011

Infos du jeu

Nom : Sobek

Auteur(s) : Bruno Cathala

Illustrateur(s) : Mathieu Beaulieu

Editeur(s) : Gameworks

Année : 2010

Type(s) : Familial, Stratégie

Nombre de joueurs : 2 à 4

Age : A partir de 8 ans

Durée : 40 min

Prix : 20 €

Site Web : Site officiel

4
3
3
2
4

Achetez le jeu


Tests de jeux similaires

6 qui prend ! un jeu de cartes vache

Bohnanza, savez-vous planter des haricots?

Liens extérieurs